Softkens est disponible sur smartphone.

Que soyez en Afrique, Amériques, Asie, Europe ou Océanie, connectez vous à Softkens Télévision pour votre divertissement et information 24/7.

portfolio1 portfolio2 portfolio3 portfolio4 portfolio5 portfolio6 portfolio7 portfolio8 portfolio9 portfolio10

Makety Designs

Gowns & dresses

Softkens TV

The Pride of Africa | La fierté Africaine

Makety Designs

Drapery

Nsoli Painters

Nsoli Residential Painters offer a plethora of quality painting packages that are budget friendly.

Makety Designs

Renyals

Softkens TV

Productions et Post-Productions des vidéos

Nsoli Painters

Your house is not just a place where you can store your values or take rest every day.

Nsoli Painters

Your house is not just a place where you can store your values or take rest every day.

Nsoli Painters

Your house is not just a place where you can store your values or take rest every day.

Nsoli Painters

Your house is not just a place where you can store your values or take rest every day.

small portfolio1 small portfolio2 small portfolio3 small portfolio4 small portfolio5 small portfolio6 small portfolio7 small portfolio8 small portfolio9 small portfolio10 small portfolio11 small portfolio12 small portfolio13 small portfolio14 small portfolio15 small portfolio16
themed object
24/7

  • Service Vidéo Haute Fidelité pour événements sociaux et commercials, contactez-nous +16472390676
  • Aimez notre page Facebook
  • Abonnez-vous à notre mur Youtube
  • Fina awa | Cliquez ici | Click here: Services
  • Avez-vous besoin de construire un site web? Téléphonnez-nous +1647239067
get in touch

Thursday, October 11, 2018 10:10

RDC: afflux de réfugiés congolais expulsés d’Angola

Octobre 11, 2018 9:44

Entre 52 000 et 78 000 personnes ont traversé la frontière angolaise en dix jours, selon les chiffres collectés par le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR). Des Congolais en situation irrégulière expulsés d'Angola parfois manu militari. Beaucoup de jeunes hommes, mais aussi des femmes et des enfants qui souvent ont tout perdu et ne savent pas où aller. Sur place les ONG alertent les autorités sur une situation qui pourrait devenir intenable.

On se croirait à Kinshasa. Voilà ce que l'on se dit à Kamako, petite localité au bord de la frontière angolaise, tant les rues sont pleines. Généreuse Marie Ngonza est arrivée il y a deux jours avec son mari et sa fille. Elle a quitté Lucapa, à 150 kilomètres de là, comme beaucoup d'autres expulsés. Les premiers ont dû faire la route à pied, d'autres sont monté dans des bus ou même des camions de marchandises.

Généreuse a de la chance d'être hébergée par son frère, mais elle est désemparée face à la situation : « On n’a pas d’argent, on n’a rien. On est sortis dépourvus. On ne sait pas ce qu’on ferait si on n’avait pas de famille. Il y a d’autres personnes qui n’ont pas de gens. Ils vivent difficilement, ils n’ont pas d’endroit pour dormir ».

Les expulsés sont partis les mains quasi vides, leurs biens confisqués par les autorités angolaises. Sans argent, comment regagner sa ville d'origine ? Emmanuel Buabua a travaillé trois ans dans les carrières en Angola. Sa femme et ses six enfants sont à Kinshasa, et il ne sait pas comment les rejoindre : « On a une grande famille. Et on ne sait pas comment les retrouver. On ne sait pas quoi faire. On n’a pas de boulot et je n’ai rien ».

Les ONG en appellent aux autorités. Il faut permettre aux expulsés de rentrer chez eux. Dans les petites villes frontalières sans infrastructures adaptées, la situation sanitaire devient critique, comme l'explique Bellarmin Mbango de l'organisation War Child : « Nous allons demander que la situation soit considérée avec beaucoup de sérieux, parce que c’est beaucoup de gens qui arrivent. Et il ne faudrait pas qu’une épidémie éclate ici, qui serait très difficile à gérer ».

En attendant, un peu dépassées par les événements, les ONG tentent de s'organiser.

 
Zimbabwe: des arrestations en marge d’une manifestation contre la vie chère

Softkens TV

Au Zimbabwe, la police a arrêté une vingtaine de personnes ce jeudi matin alors qu’elles s’apprêtaient à manifester contre la vie chère. Il s’agit de dirigeants de la principale confédération syndicale du pays, la ZCTU, qui a appelé à descendre dans la rue pour protester contre l’aggravation de la crise économique. Mais la manifestation a été interdite par les autorités, en raison de l’épidémie de choléra qui sévit dans le pays et qui a déjà fait 49 morts.

Rwanda: qu’est-il arrivé au numéro 2 du parti de Victoire Ingabire en prison?

Softkens TV

Au Rwanda, qu'est devenu Boniface Twagirimana, le n°2 du parti d'opposition des Forces démocratiques unifiées (FDU) de Victoire Ingabire. Il se serait évadé selon la version donnée par la presse locale qui cite le service pénitentiaire du pays. Arrêté en septembre 2017 avec huit autres membres de son parti, Boniface Twagirimana est accusé de « formation d'un groupe armé et tentative de renverser le gouvernement ». Mais les circonstances de cette évasion présumée restent floues et cette thèse ne convainc pas le parti de l'opposant.

CORNEILLE NANGAA ABENGANI BA CANDIDATS PRESIDENT NA CENI?

Tokomi Wapi?

RDC-Des militaires congolais trafiquants des minerais

BOBO KOYANGBWA

slide up button

Avez-vous besoin de construire un site web?
Votre site web parait non professionnel?
Téléphonnez-nous à +16472390676 ou,
par e-mail: info@softkens.com